Epargne

Les 5 grands principes qui gouvernent l’épargne solidaire

16/01/2018

À de nombreux égards, la notion d’épargne solidaire peut sembler obscure à un observateur non averti. Vue de loin, elle peine à se différencier d’autres appellations – épargne classique ou investissement socialement responsable – qui partagent les mêmes objectifs, mais qui empruntent des chemins distincts pour les réaliser. Les 5 grands principes qui suivent vous aideront à mieux appréhender l’épargne solidaire en vue d’un futur placement responsable !

1. Ajouter une dimension éthique à l’épargne des particuliers

L’épargne solidaire ne s’oppose pas à l’épargne classique : elle lui apporte une indéniable plus-value éthique. Lorsque vous placez votre argent sur un livret traditionnel, c’est dans le but de le faire fructifier, mais sans nécessairement vous intéresser à la manière dont il est géré par la banque ou l’organisme financier sollicité. À l’inverse, l’épargne solidaire vous rend acteur de votre placement. Vos économies servent à financer des projets concrets, utiles socialement et écologiquement parlant, relevant de l’économie réelle. Certes, il ne faut pas forcément en attendre un rendement à deux chiffres, mais ce faisant, vous aidez des entreprises à se développer et des projets à se concrétiser. À titre personnel, vous y gagnez en dimension éthique.

2. Soutenir des projets qui ont du sens

Parce que la rentabilité préside au choix des investissements bancaires, nombre de projets sont ignorés par les structures financières traditionnelles et peinent à voir le jour. Les banques privilégient les placements susceptibles de leur apporter des bénéfices à moyen et long terme, et puisent pour cela dans les ressources placées sur les livrets d’épargne. Contrairement à l’épargne classique, qui ne vous laisse pas intervenir dans ce mécanisme bancaire, l’épargne solidaire vous invite à soutenir des projets divers et variés. Leur point commun ? Avoir du sens, socialement et humainement parlant.

3. Investir dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire

Les projets concernés par l’épargne solidaire sont portés à bout de bras par des entreprises qui évoluent dans la sphère de l’économie sociale et solidaire. Ce sont des TPE, des PME, des artisans, des associations ou des coopératives qui, aux yeux des banques traditionnelles, sont peu « bancables », mais qui travaillent chaque jour à :

  • Défendre l’environnement,
  • Aider les personnes en difficulté,
  • Faciliter la réinsertion (sociale et professionnelle),
  • Simplifier l’accès au logement,
  • Développer les territoires,
  • Lutter contre les inégalités.

Tout l’intérêt de ce type de placement, c’est d’encourager un degré d’engagement élevé de votre part : vous choisissez les activités financées en votre âme et conscience. L’épargne solidaire diffère donc grandement de l’investissement socialement responsable, celui-ci consistant à sélectionner des acteurs dont le comportement social et environnemental correspond certes à des critères éthiques, mais qui sont néanmoins cotés en Bourse.

4. Partager une partie des intérêts dégagés par votre livret d’épargne solidaire

Le financement de projets à taille humaine n’est pas la seule façon de participer à l’épargne solidaire. Les établissements qui pratiquent la finance solidaire proposent également de partager une partie de vos intérêts annuels avec des organismes qui en ont besoin, notamment à visée caritative. Vous pouvez, par exemple, choisir de reverser tel pourcentage de vos gains aux Restos du Cœur ou à La Croix-Rouge, en fonction des partenariats conclus entre les banques et lesdits organismes. Il est possible également de choisir des entreprises solidaires au sens large (à savoir des entreprises qui ont une utilité sociale ou environnementale), à travers le même mécanisme. En fin d’année, ce versement est automatique.

5. Garantir une meilleure rentabilité

Certes, le but de l’épargne solidaire n’est pas d’engranger de fantastiques sommes d’argent ni de prendre des risques fous pour faire bondir ses intérêts. Néanmoins, l’un des avantages du produit financier solidaire réside dans un excellent rapport sécurité/rentabilité, dans la mesure où il s’agit d’un placement sûr qui contribue également à vous rapporter plus d’argent que les livrets d’épargne traditionnels. Par exemple, le Livret Distingo proposé par PSA Banque garantit un taux nominal annuel brut de 1,00 %*, à comparer au taux de 0,75 % du livret A. En somme, il s’agit d’assurer votre placement et d’en tirer un avantage financier, tout en participant à une cause essentielle !

 

* Taux nominal annuel brut de 1,00%, susceptible de variations. Les intérêts sont calculés selon la règle des quinzaines et sont soumis aux prélèvements sociaux et fiscaux.

#livret épargne solidaire