Epargne

Choisissez votre placement financier en fonction de vos objectifs !

16/03/2019

Placer son argent ? Oui, mais pas n’importe comment, ni n’importe où. Si vous êtes à la recherche du « meilleur » placement financier, sachez qu’il n’existe pas : il n’y a que des placements adaptés aux profils d’investisseurs et aux situations (personnelles et professionnelles). Il est donc important d’analyser vos besoins et de vous fixer des objectifs d’épargne pour déterminer quel est le meilleur placement dans votre cas précis.

Comprendre les différents placements financiers

Êtes-vous plutôt prudent ou audacieux ? Réfléchi ou impulsif ? Votre caractère dessine en partie votre profil d’investisseur, mais ce n’est pas le seul critère : votre objectif d’épargne influe également sur vos décisions. C’est qu’il existe de nombreuses possibilités de placer son argent, à des degrés divers de risque et de rentabilité :

  • L’épargne réglementée (livret A, livret de développement durable, plan épargne logement, compte épargne logement, livret d’épargne populaire) ;
  • L’épargne fiscalisée (super livret, compte à terme, compte courant rémunéré) ;
  • L’assurance-vie (fonds en euros ou unités de compte) ;
  • Les produits boursiers (obligations, actions, OPCVM…) ;
  • Les fonds de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP) ;
  • L’épargne retraite (Perp, Perco, Préfon).

Pour orienter votre choix vers le placement financier qui vous correspond, vous devez commencer par définir vos objectifs d’épargne.

Quel placement financier pour quel objectif d’épargne ?

Garder des liquidités à portée de main

En contrepartie d’un rendement minimum, il est possible de placer son argent sur des produits dénués de risques et d’y puiser à tout moment sans frais, afin de répondre à des besoins (ponctuels ou fréquents) de liquidités. Dans ce cas de figure, orientez-vous du côté :

  • Des livrets d’épargne réglementés ou fiscalisés,
  • De l’assurance-vie en fonds en euros.

Chaque placement financier de ce type rapporte des intérêts tout en garantissant le capital. Le plus intéressant étant l’assurance-vie en fonds en euros en sachant qu’un retrait précipité des fonds diminue l’avantage fiscal.

Épargner en vue d’un projet à long terme

Que vous souhaitiez mettre de l’argent de côté pour mener à bien un projet à long terme (acheter un bien immobilier, acquérir un fonds de commerce, faire un grand voyage…) ou simplement pour préparer votre retraite, vous pouvez choisir un placement financier sécurisé et adapté. Par exemple :

  • L’assurance-vie en fonds en euros,
  • L’épargne retraite,
  • L’épargne réglementée (type PEL ou CEL, notamment pour servir d’apport personnel lors d’un achat immobilier).

On parle ici de rendements peu élevés, de l’ordre de 1 % (pour un PEL ouvert après le 1er août 2016) jusqu’à 1,8 % (pour une assurance-vie en fonds en euros). Notez que certains placements (Perp, Perco…) permettent de dégager une rente une fois parvenu à la retraite.

Obtenir un bon rendement (avec plus ou moins de risques)

Si votre objectif d’épargne consiste à tirer un bon rendement de votre placement financier, c’est en direction des produits plus risqués qu’il vous faut regarder. Contrairement aux placements à capital garanti, les placements risqués sont adossés à des supports volatiles : actions boursières, obligations, parts de Sociétés Civiles Immobilières, etc. Ce qui veut dire qu’il existe une possibilité (plus ou moins importante) que votre capital ne soit pas sauvegardé, et que vous perdiez de l’argent. C’est une éventualité à prendre en compte au moment de choisir votre placement financier.

Vous pouvez opter pour :

  • Une assurance-vie en unités de compte (ou une assurance-vie multisupport qui combine fonds en euros et placements à risques),
  • Des produits boursiers,
  • Des fonds de capital investissement (un type de placement financier particulièrement risqué).

Ce sont là des placements qui impliquent d’avoir de la patience, des connaissances en la matière, et une conscience aiguë du risque qui pèse sur votre capital.

Choisir le bon placement en fonction de son profil emprunteur n’est pas chose aisée. Ne vous lancez pas au hasard : étudiez bien la question, pesez les différents critères (risque pesant sur le capital, intérêts, avantages fiscaux…) et faites-vous aider par un conseiller si vous envisagez d’explorer les produits financiers qui privilégient la performance.

#épargne #épargne fiscalisée #épargne réglementée #placement