Comment bien épargner pour son enfant ?

Epargne
Vous êtes parent et vous souhaitez mettre de l’argent de côté pour votre enfant ? Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi tous les placements existants. Le choix va dépendre du montant que vous souhaitez investir, de l’objectif du placement et de son niveau de risque. On vous aide à y voir plus clair !
Epargne

Les livrets pour mineurs : un choix avantageux

Ces livrets d’épargne conçus spécialement pour les enfants sont à choisir en priorité. Vous pouvez ouvrir un compte dès la naissance de votre enfant et l’alimenter régulièrement. C’est un placement sans risque, souvent mieux rémunéré que les livrets classiques. Par exemple, le Livret A rapporte seulement 0,50 % depuis le 1er février, contre 0,80 % pour le livret d’épargne pour mineur de PSA Banque.

 

Une épargne sécurisée et disponible

Vous avez peu d’argent à investir ? Aucun problème : il suffit de 10 euros pour ouvrir un livret d’épargne pour mineurs. Idem pour les versements qui suivent : 10 euros minimum sont nécessaires. Vous pouvez placer la somme de votre choix chaque mois via un prélèvement automatique, ou alors opter pour des dépôts ponctuels en fonction de vos rentrées d’argent.

Et la bonne nouvelle, c’est que le livret d’épargne pour mineur de PSA Banque n’a aucun plafond ! Vous avez un besoin urgent de liquidités ? Pas de panique : l’épargne du livret de votre enfant est disponible à tout moment.

 

Le livret jeune : une solution pour les petites sommes

Avec des intérêts générés de 0,75 % à 2 % selon les établissements, le livret jeune peut être ouvert dès les 12 ans de votre enfant et jusqu’à ses 25 ans. L’épargne y est disponible et défiscalisée.

Attention : le livret jeune est plafonné à 1 600 euros, contrairement aux livrets d’épargne pour mineurs. Il est donc surtout intéressant pour placer de petites sommes versées à Noël ou aux anniversaires. Vous pouvez aussi demander une carte de retrait à autorisation systématique pour votre enfant. Cela lui permettra de s’initier en toute sécurité à la gestion d’un budget.

 

Financer ses études avec l’assurance-vie

L’assurance-vie est un placement très long terme, elle est donc idéale pour financer les études de votre enfant. Elle comprend le fonds en euros avec un capital garanti et les unités de compte, plus performantes mais sans garantie. N’hésitez pas à prendre quelques risques comme c’est un investissement long terme. Mais n’oubliez pas de réduire progressivement les risques dès les 12 ans de votre enfant en prévision de ses études.

Bon à savoir : la fiscalité de l’assurance-vie est intéressante si le contrat existe depuis plus de 8 ans. Pensez donc à ouvrir une assurance vie avant les 10 ans de votre enfant : il pourra ainsi effectuer des retraits dès ses 18 ans.

 

Et en cas de séparation ?

En cas de divorce, si les deux parents exercent l’autorité parentale, ils restent co-gestionnaires du compte de leur enfant mineur. Vous pouvez donc tous les deux continuer à alimenter son épargne.

Le saviez-vous ? L’argent versé sur les comptes épargne de votre enfant lui appartient. Dès ses 18 ans, il pourra retirer tous ses avoirs et les dépenser comme il veut… que vous soyez d’accord ou non !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83 Du lundi au samedi de 9h à 19h hors jours fériés. Coût d'un appel local.
Recevoir une documentation