Epargne

Qu’est-ce que l’épargne digitale ?

30/11/2018

Comme 8 Français sur 10, vous êtes plus fourmi que cigale (1) ? Vous êtes ouverts aux placements innovants ? Alors, l’épargne digitale est faite pour vous. Selon une étude Deloitte, la moitié des moins de 50 ans s’intéresse de près aux nouvelles formes d’épargne en ligne (2). Mais l’épargne digitale, c’est quoi, au juste ?

Épargne digitale : de quoi s’agit-il ?

L’épargne digitale, ce n’est rien d’autre que le regroupement des différents placements sécurisés, mais avec une gestion 100 % dématérialisée. Avec l’épargne digitale, plus besoin de se rendre en agence pour souscrire un contrat d’assurance-vie ou pour ouvrir un livret (réglementé ou non), pas de rendez-vous physiques avec son conseiller bancaire. La gestion du compte ou du livret se fait depuis un site web ou une application mobile. Il faut toutefois distinguer deux grands aspects : les banques en ligne, distributrices de l’épargne digitale, et les outils de gestion à proprement parler, à l’image des tirelires connectées.

Les banques en ligne

Appelez-les banques en ligne, néo-banques ou banques digitales, peu importe : autant de termes différents pour désigner les établissements bancaires qui sont nés et existent exclusivement sur Internet. À ne pas confondre avec les sites web mis en place par les banques traditionnelles, qui s’appuient toujours sur un réseau d’agences physiques. Les banques en ligne sont aux banques classiques ce que Amazon et Cdiscount sont au commerce traditionnel.

Le nombre de banques en ligne ne cesse de grandir. Certaines appartiennent à des structures bancaires préexistantes (Hello Bank pour BNP Paribas, Fortuneo pour le Crédit mutuel), d’autres sont totalement indépendantes (ING Direct, BforBank…), d’autres encore émanent de groupes historiques (comme Distingo par PSA Banque, issu du Groupe PSA). Ces banques sont des distributrices d’épargne digitale, c’est-à-dire qu’elles proposent à leurs clients des produits d’épargne disponibles uniquement sur Internet (livrets réglementés, livrets fiscalisés, contrats d’assurance-vie) et gérés depuis un site web ou une application mobile.

Les outils de gestion dématérialisés

L’autre aspect de l’épargne digitale, ce sont les outils de gestion des placements en ligne. Autrefois réservés aux experts financiers et aux ménages les plus fortunés, ces outils touchent désormais un large public, notamment grâce au développement des supports numériques (qui les rendent plus accessibles) et à une réduction de leur coût (concurrence oblige). De nombreuses startups proposent des solutions de gestion sous la forme d’applications mobiles, faciles à prendre en main.

Par exemple, Piggou (à présent Yeeld) a conçu un outil d’épargne à l’arrondi, aussi appelée « épargne indolore » parce que l’utilisateur ne se rend pas compte qu’il met de l’argent de côté. Sur chaque dépense effectuée par carte bancaire, l’appli arrondit la somme à l’euro supérieur et place le résidu sur un compte épargne. Cette solution s’adresse principalement aux étudiants et aux jeunes actifs.

De son côté, la Caisse d’épargne a lancé un agrégateur de comptes (Banxo) doté d’une fonctionnalité de gestion du patrimoine financier. À partir de cet outil, vous pouvez aisément consulter vos différents comptes et livrets d’épargne, effectuer des opérations, mettre en place des virements automatiques, etc. Bref, l’essentiel de l’épargne digitale en une seule plateforme.

Enfin, les tirelires connectées vous aident à gérer votre épargne digitale. La Poste a lancé Monimalz, une tirelire physique dotée d’une coque personnalisable qui fonctionne sur le principe du bon vieux cochon, à ceci près que les pièces insérées sont détectées par un capteur et ajoutées au montant total, visible sur un écran. Cette tirelire permet également de visualiser son compte. D’autres outils du même type existent déjà, comme Porkfolio : une tirelire classique connectée à une application mobile.

Quelle que soit la forme qu’elle prend, l’épargne digitale revêt des avantages notables : gain de temps, gestion facilitée et, pour ce qui est des banques en ligne, frais de fonctionnement réduits. Vous n’avez plus qu’à franchir le pas !

(1) Les Français et l’épargne digitale, Baromètre 2017 réalisé par Deloitte
(2) Placements sans risques, tant pis pour le rendement – emprunter-Malin.com

#agrégateur #banque en ligne #placement