Le Mag Distingo

Mag DistingoEpargne • Épargner en France

Épargner en France

Epargne
544 milliards d’euros : c’est le montant des dépôts à vue cumulés par les Français sur leurs comptes courants. Un véritable pactole, non-rémunéré dans sa très grande majorité. Jusqu’à l’année dernière, la faiblesse des rendements de ces placements sécurisés expliquait en partie le faible intérêt des Français à basculer leur épargne vers un livret. Désormais, la donne a changé. Avec + 5,6 % d’inflation au mois de septembre 2022, laisser son argent dormir sur un compte courant engendre une perte progressive de pouvoir d’achat. Quelles sont les possibilités d’épargne en France ? Voici quelques placements intéressants en 2022.
Epargne

1 – Les livrets réglementés

– Le livret A, le livret jeune et le LDDS

Les taux du livret A et du Livret développement durable et solidaire (LDDS) sont passés de 1 à 2%. En raison de la forte inflation depuis le début de l’année (5,6% en septembre sur un an), le gouvernement a décidé de revoir les rendements. Une nouvelle augmentation qui ravit les épargnants plébiscitant toujours le « livret rouge » dans leurs placements. Sa collecte nette s’élève à 16,5 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’année. En ajoutant le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), ce sont 19,06 milliards d’euros nets que les Français ont placés au premier semestre 2022.
Pour rappel, le Livret A sert essentiellement à financer le logement social, tandis que le LDDS est dédié à l’économie sociale et solidaire ainsi qu’aux économies d’énergie dans les logements. Dans la foulée du taux du Livret A, celui du Livret Jeune augmente aussi à 2% au minimum. Si chaque banque est libre de fixer la rémunération de son livret jeune, elle doit au moins être égale à celle du Livret A.

– Le LEP

Destiné aux personnes aux revenus modestes, il est soumis à un plafond de revenus. Le taux d’intérêt annuel du livret d’épargne populaire (LEP) qui était fixé à 2,2 % depuis le 1er février 2022, a été revalorisé à 4,6 % le 1er août 2022. Le plafond du livret d’épargne populaire (LEP) est fixé à 7 700 €, hors calcul des intérêts capitalisés. Les intérêts du LEP sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Un seul livret peut être ouvert par personne – dans la limite de deux livrets par foyer fiscal (un livret pour vous et l’autre pour votre époux/se ou votre partenaire de Pacs).

2 – Le PEL

Le Plan Épargne Logement (PEL) est un outil d’épargne bloqué pendant 4 ans minimum et rémunéré au taux de 1 %. Le montant maximum que vous pouvez verser sur le PEL est de 61 200 €. Ce plan vous permet d’obtenir un prêt dont le montant varie en fonction de la durée du plan et des intérêts que vous avez acquis, avec un maximum du prêt de 92 000 €.
Il est destiné à financer l’achat d’un bien immobilier où des travaux dans un bien que vous possédez déjà. Le taux du prêt est fixé dès l’ouverture du plan à 2,20 %.2

3 – La pierre papier (SCPI etc.)

La « pierre papier » cumule les avantages. Elle permet, via l’acquisition de parts dans des fonds immobiliers non cotés (SCPI, OPCI, SCI), d’acheter de l’immobilier pour quelques centaines ou milliers d’euros seulement, de déléguer la gestion du bien à un intermédiaire (la société de gestion) et d’accéder à des marchés réservés aux professionnels (bureaux, commerces, entrepôts, établissements de santé…) qui sont généralement plus rentables que les logements d’habitation. Attention : les fonds immobiliers n’offrent aucune garantie sur le capital.

4 – Investir en Bourse via un PEA ou compte-titres

Les actions constituent la classe d’actifs qui offre le rendement le plus élevé sur le long terme. Il est possible d’acquérir des titres en direct ou indirectement via des parts dans des fonds (Sicav, FCP). Les actions et/ou les parts peuvent être logées dans un compte-titres ou dans un plan d’épargne en actions (PEA).

5 – L’assurance vie pour diversifier son épargne

Les contrats d’assurance vie donnent la possibilité d’investir dans de nombreuses classes d’actifs, ce qui permet de répartir le risque et d’accroître le potentiel de rendement. Un contrat multisupport est composé d’un fonds en euros et d’une ou de plusieurs unités de compte (UC), elles-mêmes investies en actions, obligations, immobiliers (SCPI, OPCI, SCI), « private equity » (capital-investissement), voire dans des certificats or. À savoir : contrairement aux fonds en euros, le capital des UC n’est pas garanti.

6 – Les livrets bancaires et les super livrets

Les « super livrets » sont des produits d’épargne dont le taux d’intérêt n’est pas réglementé par l’État. Le rendement de ces livrets bancaires varie donc d’un établissement bancaire à un autre. Disponibles en permanence, Ils ne sont pas soumis à un plafond de dépôts et sont fiscalisés. Le taux est très souvent boosté sur les premiers mois, ce qui rend le super livret très intéressant si l’on a une grosse somme à placer sur une courte période. En revanche, si vos livrets A et LDD ont atteint leur plafond, il est intéressant de garder son super livret sur le long terme même lorsque le taux devient moins attractif.

Notre compte Distingo propose en ce moment une offre de bienvenue avec un taux promotionnel de 3 % pendant 3 mois. Avec toujours un plafond à 10 millions d’euros.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au vendredi de 9h à 19h, et le samedi de 10h à 17h, hors jours fériés. Coût d'un appel local, numéro non surtaxé.