Le Mag Distingo

Mag Distingo • Epargne • Stratégie de placement, gagnez à diversifier

Stratégie de placement, gagnez à diversifier

Epargne
Vous souhaitez dynamiser la gestion de votre patrimoine ? Pensez à la diversification de vos actifs via des placements sécurisés, sans négliger ceux issus des marchés financiers ou immobiliers, générateurs de rentabilité malgré une forte dimension risque. Mais quels sont les avantages de diversifier votre épargne, et sur quels points être particulièrement vigilant avant de mettre en place une stratégie de ventilation de ses actifs financiers ?
Epargne

1 – Quel est l’intérêt de diversifier son épargne ?

Que vos économies soient modestes ou élevées, protégez-les au présent comme au futur, et améliorez leur performance.

 

Diversifier votre patrimoine répond à deux objectifs majeurs : multiplier vos chances de gain et réduire vos risques de pertes. Même si vous êtes de prime abord attaché à l’immobilier et à votre livret A, à cause des tensions sur les prix de la pierre et devant la baisse substantielle du livret A, il est crucial de diversifier votre portefeuille d’investissements.

 

Votre stratégie doit intégrer les points incontournables suivants pour bien évaluer et sélectionner les placements adéquats :

  • Votre horizon de placement : la diversification doit être pensée en fonction de vos besoins dans le temps. A court terme, ce sont des placements sécurisés et liquides sans risque pour votre capital, disponibles en permanence, qui doivent être favorisés. Par contre, dans une optique de long terme, des supports moins liquides avec une dimension risque plus importante généreront davantage de gains dans le temps.
  • La fluctuation des taux : répartir votre argent sur différents supports non sécurisés amenuise l’impact de la baisse des taux des placements sécurisés. Comme celui des fonds euros des assurances vie à 1,2% en 2020, ou ceux des livrets A et Livret de Développement durable et Solidaire qui stagnent à 0,5% depuis 2020. Face ces taux bas, l’inflation est en hausse depuis 2018 et ne vient plus compenser la baisse des taux des placements à capital garanti. C’est pourquoi, pour espérer quelques performances à terme, il faut vous tourner vers des actifs à risque.
  • Votre profil d’épargnant : vous pouvez vouloir diversifier votre capital sans trop vous exposer au risque. Pour autant, tout dépend de votre appétence face à de potentielles variations de votre argent. Les actions en direct et les fonds offensifs vous sont destinés si vous n’avez pas froid aux yeux en matière de performance. Tandis que les fonds diversifiés ou immobiliers protègent un minimum vos fonds des variations imprévisibles des marchés financiers.

 

Astuce : Les produits à long terme comportent un avantage non négligeable pour diversifier votre épargne. L’ouverture de certains contrats (assurance-vie, PEA, …) au plus tôt vient avancer la date – c’est-à-dire que votre contrat prenne date – vous donnant droit à des avantages fiscaux, et ce même avec un faible apport initial.

 

2 – Comment diversifier son épargne ?

Cette décentralisation de votre capital, quel que soit votre niveau de connaissance financière, vise à maintenir votre pouvoir d’achat d’épargne.

 

Avant de mettre en place votre diversification, comme pendant, pour qu’elle soit pérenne et rémunératrice, voici quelques bonnes pratiques :

  • La variété et la régularité : vous devez mixer des placements sécurisés (livret d’épargne, compte à terme, …) avec des plus risqués (Bourse, …), suivant vos objectifs. Aucune nécessité d’être un fin savant dans le domaine financier, diversifier son épargne est très simple, notamment grâce à la gestion sous mandat très répandue et accessible financièrement. Afin de penser à alimenter régulièrement vos supports, optez pour des virements automatiques chaque mois ou chaque trimestre de votre compte vers votre support : livret d’épargne, votre une assurance-vie, … Idem pour la Bourse, répartissez votre investissement sur plusieurs mois d’affilé afin de lisser le point d’entrée, et d’éviter d’investir au point culminant du marché.
  • Le rééquilibrage de votre portefeuille d’investissement : après avoir adopté une stratégie de diversification pour répartir les risques, ajustez plusieurs fois par an vos investissements. Vous obtiendrez un meilleur rendement à long terme, et ramènerez vos actifs à des niveaux conformes à votre stratégie financière initiale. Car, outre l’évolution de vos actifs, c’est également le contexte financier et économique qui change en permanence. Sur certains marchés financiers, tels que celui des cryptomonnaies qui est très volatile et risqué. Un arbitrage fréquent sur la place occupée par vos différents actifs vise à ce que vos allocations soient en phase avec vos objectifs.
  • L’optimisation de la fiscalité : vos gains issus de vos placements sont généralement imposés suivant le prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30% constitué d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales. Des exceptions s’appliquent néanmoins afin d’optimiser votre performance nette. Vous pouvez par exemple choisir une imposition d’après le barème de l’impôt sur le revenu dans le cas où vous soyez peu ou pas imposable. Sinon, il vous faut privilégier les supports les moins taxés avec une fiscalité allégée sur vos gains (épargne entreprise ou retraire, plan d’épargne en actions, …) comportant parfois des avantages successoraux (assurance-vie, …)

 

Astuce : Pour bien hiérarchiser vos actifs et prioriser ceux à risque moindre, gardez en tête que votre résidence principale constitue le socle de vos investissements, que ce soit en achat comme en location. Ensuite, il est recommandé de vous munir d’une épargne de précaution constituée de trois mois maximum de dépenses hébergée sur votre livret A ou LDDS. Dans un troisième temps, vous pourrez pensez aux fonds en euro à capital garanti via une assurance-vie. Puis, afin de varier votre patrimoine, les actions (PEA, gestion pilotée, …) ou l’immobilier (via des SCPI ou des SIIC) est fait pour vous. En dernier lieu, arrivent des produits plus exotiques, à forte volatilité comme les cryptomonnaies, l’art, le vin, …

 

 

De votre vie d’épargnant dépend votre cycle patrimonial. A chaque étape de vie importante (jeunesse, activité, retraite) correspondent des besoins et, en conséquence, des placements financiers spécifiques. Votre stratégie de diversification ne doit pas qu’être une simple ventilation de vos actifs, mais au contraire suivre une ligne directrice en phase avec votre appétence au risque, votre âge et votre horizon d’investissement.

 

 

Le chiffre clé : 61% immobilier, 20% bourse livrets assurance-vie, 11% actifs professionnels, 8% autres patrimoines ; c’est la répartition du patrimoine moyen des Français en 2020 d’après l’INSEE.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au samedi de 9h à 19h hors jours fériés. Coût d'un appel local.