Revenu imposable : déduction de 5 dépenses

Fiscalité
5 dépenses que vous pouvez déduire de votre revenu imposable
Fiscalité


Et si vous payiez moins d’impôts en 2020, quel que soit votre quotient familial et votre activité professionnelle ? Et ça, simplement en déduisant de votre revenu imposable certains postes auxquels vous n’aviez peut-être pas encore songé… ça fait rêver, non ? Pension alimentaire, aide financière apportée à vos proches – enfants à charge comme aînés – ou encore frais et cotisations issus de votre patrimoine, tous peuvent être déduits lors du calcul de votre revenu imposable. Ce serait dommage de vous en priver !

 

Réduction d’impôt vs déduction d’impôt

Une réduction d’impôt n’est pas égale à une déduction d’impôt. Avant toute chose, ces dernières ne s’appliquent pas sur le même montant.

Il faut savoir qu’une réduction d’impôt se soustrait directement du montant de l’impôt dû sur votre déclaration de revenus, et est plafonnée à 10 000 €. Tandis qu’une déduction porte sur le montant de votre revenu imposable lié à votre quotient familial. Même si elle peut être limitée, elle n’est pas catégorisée comme niche fiscale et ne subit pas le plafond lié.

Qui plus est, une déduction a lieu avant application de votre barème d’imposition. D’où un certain effet levier si vous vous situez dans une tranche marginale d’imposition élevée : vous pourriez ainsi voir votre quotient familial baisser et vous retrouver dans une tranche d’imposition inférieure.

Cependant, malgré la généralisation de l’imposition à la source, et l’automatisation de certaines déductions d’impôt, il est recommandé de toujours conserver des économies pour vous prémunir de prélèvements inattendus.

 

 Passage en revue de ces dépenses que vous pouvez enlever :

  • La pension alimentaire

Les pensions alimentaires versées pour un enfant mineur sont totalement déductibles, alors que celles pour un enfant majeur comportent différents plafonds suivant la situation de l’enfant à charge.

Par ailleurs, si votre enfant majeur ou un parent vit chez vous, vous pouvez appliquer un forfait de 3 535 € pour couvrir les frais de logement et de nourriture. Dans le cas d’un ascendant à charge, aucun justificatif n’est à fournir s’il n’a pas touché d’autres revenus que l’allocation de solidarité aux personnes âgées, ou s’il a plus de 75 ans et si son revenu n’a pas dépassé 10 418,40 € (16 174,59 € pour un couple).

En outre, votre solidarité paie puisque la pension alimentaire versée à un ascendant dans le besoin peut être déduite totalement. Le montant donné doit simplement être corrélé à vos revenus, et à votre quotient familial, et aux besoins du proche que vous aidez.

 

  • Les cotisations versées en épargne

Vos cotisations abondant un produit d’épargne retraite (PER) ou PERP peuvent faire l’objet d’une déduction de votre revenu imposable. Sous réserve qu’elles ne dépassent pas votre plafond individuel stipulé sur votre avis d’imposition de 2019.

Ce qui est formidable, c’est que vous pouvez récupérer les plafonds non utilisés des 3 dernières années et ceux de votre partenaire/conjoint. Attention, un dispositif dérogatoire sur les cotisations versées en 2019 peut venir s’appliquer en fonction de votre situation.

 

  • Les déficits par catégorie de revenu imposable

Si vous rencontrez des déficits sur une catégorie de revenus, ceux-ci sont alors automatiquement reportés sur votre revenu global. Au cas où le montant obtenu ne soit pas suffisamment significatif (donc trop élevé), il est possible de lisser l’excédent sur les années à venir.

Vos déficits fonciers non issus des intérêts d’emprunt peuvent en conséquence être répercutés sur votre revenu global à hauteur de 10 700 € maximum, et le surplus reporté sur les revenus fonciers des années à venir (mesure limitée à 10 ans maximum).

 

  • Les charges foncières provenant d’immeubles historiques

Et oui, si votre bien est destiné à être loué, toutes les charges – dont les travaux de rénovation – sont déductibles des revenus fonciers.

Si vous rencontrez un déficit, vous pouvez l’imputer sur le revenu global de l’année sans que son montant soit limité (alors qu’en dehors des immeubles historiques, le plafond est de 10 700 € par an).

Et si vous n’avez perçu aucun loyer, ni recette, les travaux et charges sont éligibles à une déduction à hauteur de 100 % ou 50 % suivant le statut du bien (immeuble classé, inscrit aux monuments historiques…)

 

  • La CSG déductible

De votre revenu global, vous pouvez enlever la contribution sociale généralisée (CSG) due sur les revenus concernés issus de votre patrimoine l’année de son paiement à hauteur de 6,8 %.

Concernant les plus-values provenant de vos biens mobiliers, la CSG est déductible si vous avez choisi l’impôt sur le revenu suivant le barème progressif. Et le montant auquel vous avez droit est calculé et enlevé de façon automatique de votre revenu imposable.

 

 

Voilà toutes les dépenses à avoir en tête qui impactent votre déclaration de revenus. Elles vous permettront d’alléger votre impôt et votre quotient familial.  Autre conseil : profitez-en pour placer l’argent économisé en épargne !

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83 Du lundi au samedi de 9h à 19h hors jours fériés. Coût d'un appel local.
Recevoir une documentation