X

COVID-19 | Distingo par PSA Banque reste mobilisé
Pendant les circonstances exceptionnelles que nous traversons, Distingo se mobilise pour vous offrir la meilleure qualité de services dans le respect des consignes sanitaires.
Vos opérations courantes : virement et consultation de solde restent disponibles depuis votre Espace client et votre Application mobile. En revanche, des délais plus longs sont à prévoir sur l'exécution des opérations qui nécessitent l'intervention de nos collaborateurs. Nous vous remercions de votre compréhension.

Projets
Cumuler plusieurs emplois, bonne ou mauvaise pratique ? Existe-t-il un profil type ? Ensemble, faisons le tour du mode de vie de « slasher ».

Métier « slasheur » : mode d’emploi

07/05/2020

Aujourd’hui, près de 3 salariés sur 10 souhaiteraient exercer une seconde activité. Que ce soit pour faire de sa passion son métier ou tout simplement pour joindre les deux bouts en ayant des sources de revenus supplémentaires, c’est tout à fait possible en devenant slasher. Mais comment cumuler plusieurs emplois ? Est-ce une bonne ou mauvaise pratique ? Existe-t-il un profil type ? Ensemble, faisons le tour de la question.

 

Slasher : mode éphémère ou mode de vie ?

En 2018, selon les données de l’Insee, plus de 2,3 millions d’actifs français étaient concernés par le nouveau mode de vie de « slasher ». Cette partie de la population active cumule plusieurs emplois (a minima deux). Et si ce terme anglophone a été choisi, c’est parce qu’il fait référence au signe “/” qui vient séparer les différentes activités qu’on peut renseigner sur les réseaux sociaux professionnels, notamment sur LinkedIn.

Les objectifs de ce mode de vie sont multiples et très personnels. Vous pouvez vouloir arriver à mieux joindre les deux bouts ou concilier un travail purement alimentaire et un loisir devenu rémunérateur. Encore mieux : être un slasher peut également vous permettre de mener deux emplois coups de cœur.

Ce qui est certain, c’est qu’au-delà d’une gestion du temps millimétrée, être slasheur demande une certaine persévérance pour pouvoir explorer toutes ses compétences et expérimenter des situations et des postures jusqu’alors inconnues. Il est notamment possible que vous deviez vous familiariser avec le statut d’auto-entrepreneur pour votre/vos autre(s) activité(s). Dans ce cas, il sera primordial de bien vous renseigner sur toutes les modalités administratives relatives à ce nouveau statut professionnel.

 

Slasher oui, mais pas n’importe comment !

Si vous cumulez plusieurs emplois, vos différentes activités peuvent être intégrées à votre CV papier ou en ligne. Après tout, avoir plusieurs emplois peut souligner une certaine détermination et une grande curiosité. Deux qualités souvent plébiscitées par de nombreux recruteurs.

Tout de même, afin d’éviter une carrière patchwork par juxtaposition d’intérêts multiples, vous devez pouvoir définir un objectif par activité pour faciliter la lecture de votre parcours. L’idéal est de créer du lien et des synergies entre vos différentes activités. Par exemple, si vous êtes responsable des ressources humaines et avez pour passion le théâtre, le parallèle entre ces deux activités pourrait être le développement de l’écoute des autres et la relativisation des erreurs.

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Être slasheur signifie être flexible, savoir jongler dans une même journée entre différentes tâches et plus globalement être capable de gérer deux sources de revenus qui peuvent fluctuer d’un moins à l’autre. Auquel cas, il est important que vous conserviez une épargne disponible à tout moment pour vous protéger des coups durs.

Pour être en mesure de s’organiser rapidement en conséquence, tant professionnellement, personnellement que financièrement, vous pouvez opter pour l’ouverture d’un livret d’épargne. Vous pouvez mettre de côté sur un livret l’équivalent de plusieurs mois de salaire (a minima 3). Et pour vous constituer cette épargne de sécurité, n’hésitez pas à mettre en place des virements réguliers.

 

 

Être slasheur c’est refuser la routine et devoir être sur tous les fronts : organisation, formation permanente, contraintes des activités choisies, réserve d’argent face à l’inconnu. Néanmoins, grâce à cette diversification professionnelle et à la maîtrise des contraintes liées, le travail peut pleinement reprendre de son sens.

#budget #emploi #épargne #métier #projet