Le Mag Distingo

Mag Distingo • Projets • De A à Z : devenir son propre patron

De A à Z : devenir son propre patron

Projets
La crise actuelle a fait bondir les envies de reconversion professionnelle. C’est peut-être le moment de concrétiser le projet qui vous tient à cœur depuis des années ! On vous explique comment bien gérer votre création d’entreprise.
Projets

1 – Quels avantages ?

Devenir son propre patron a de nombreux avantages : c’est à vous de décider de l’organisation de votre travail, de vos heures de pause, de vos congés…Vous avez moins de contraintes et vous pouvez travailler en totale autonomie, sans compte à rendre à votre patron, puisque c’est vous ! Plus besoin de vous plier aux horaires et aux exigences d’une autre personne avec un volume de travail imposé. Désormais, vous choisissez vos collègues et la façon dont vous allez travailler efficacement ensemble. A la clé, moins de stress et plus de confiance en soi ! Autre avantage : créer son entreprise offre la possibilité de gagner plus d’argent en cas de réussite qu’en restant salarié. Le revers de la médaille, c’est qu’il faut accepter de prendre le risque de ne pas se payer certains mois…et surtout en avoir les capacités financières.

 

 

2 – Bien réfléchir à son projet

L’aventure vous tente ? Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions : avez-vous le savoir-faire suffisant pour posséder votre propre entreprise ou faudra t-il vous former ? Avez-vous les moyens financiers de vos ambitions ? Votre entourage vous soutiendra-t-il dans les bonnes et les mauvaises périodes ? Avez-vous envie de vous rapprocher avec un ou plusieurs associés qui partagent vos valeurs ? Il faut aussi vous interroger sur les soutiens dont vous pourrez bénéficier lors de votre création d’entreprise : aides publiques et associatives, business angel, investisseurs privés…

Si vous êtes sûr de vous, il faut réfléchir au choix de votre statut juridique : micro-entrepreneur, (qui remplace le statut auto-entrepreneur) ou société commerciale (SARL, SAS…), ce qui implique la création d’une personne morale immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS). Ce choix est fondamental pour optimiser vos charges sociales et fiscales. Pour ne pas vous tromper, n’hésitez pas à vous faire aider d’un avocat ou d’un expert-comptable qui saura vous conseiller à la fois sur votre statut mais aussi vous guider pour l’ensemble des démarches administratives.

 

3 – La rédaction d’un business plan

La dernière étape consiste à réaliser un business plan et une étude de marché, pour vérifier la solidité de votre projet. Il faudra par exemple déterminer quels sont vos concurrents, quelle est votre clientèle cible, ou encore votre stratégie à moyen et long terme….Il faudra aussi établir un bilan prévisionnel pour voir s’il sera nécessaire de demander un apport financier pour démarrer votre activité indépendante. Si c’est le cas, votre business plan vous servira à convaincre les investisseurs potentiels.

 

 

Le digital est devenu un enjeu majeur pour toutes les entreprises. N’oubliez pas de réfléchir à votre future stratégie digitale : comment allez-vous développer votre communication marketing et avec quels outils ? Ne négligez pas les réseaux sociaux ! Ils vous permettront de toucher une clientèle suffisante dès le lancement de l’activité et de vous assurer un minimum de chiffre d’affaires.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au samedi de 9h à 19h hors jours fériés. Coût d'un appel local.