Projets

Comment donner du sens à son travail ?

09/04/2019

Métro, boulot, dodo… Pendant des décennies, cette routine n’a pas subi de remise en question. Mais les travailleurs du XXIe siècle n’entendent pas se satisfaire du train-train quotidien : plus qu’un emploi, ils veulent un projet de vie. Plus question d’effectuer des tâches répétitives et impersonnelles : ils veulent que leur boulot ait une logique, une raison d’être, un but. Mais qu’est-ce que ça veut dire, exactement, donner du sens à son travail ? Et par où commencer ?

Remettre en cause la notion de travail

Le surmenage au travail serait-il en train de devenir la norme ? Une étude de Securex affirme que le risque est passé de 10 % à 17 % en trois ans (1), tandis qu’une enquête nationale de la CFDT révèle que 36 % des Français auraient déjà fait un burn-out (2). En cause : un rythme de travail qui accélère sans cesse, la pression de la hiérarchie et l’impact de la transformation digitale sur les organisations.

De fait, même si les salariés continuent d’aimer leur travail (ils sont 82 % à le dire (2)), celui-ci est source de nombreux questionnements. Quel est le sens de cette routine ? Pourquoi se lever le matin pour réaliser des tâches que l’on perçoit comme inutiles ?

Ces interrogations sont récentes. Quelques décennies en arrière, les notions de burn-out et de bore-out (l’ennui dans le cadre de son emploi) n’existaient pas – ou plutôt, on n’avait pas encore donné de nom à ces situations complexes. Le besoin de donner du sens à son travail est relativement nouveau, mais il a rapidement pris une place conséquente dans la philosophie de l’individu – et de l’entreprise. Car le sens qu’une personne donne à son boulot détermine autant son bien-être personnel que son implication professionnelle.

En somme, un employé qui ne parvient pas à donner du sens à son travail est moins motivé, moins engagé, plus indifférent aux résultats de son organisation… et plus souvent absent.

Donner du sens à son travail, ça veut dire quoi ?

Donner du sens à son travail et faire un travail qui a du sens, ce sont deux choses très différentes. Tout le monde ne peut pas exercer un métier destiné à changer le monde. Si 87 % des Français accordent de l’intérêt à la question du sens au travail (étude Deloitte (3)), c’est d’abord une quête de sens personnelle : donner du sens à son travail, c’est se sentir bien dans ce que l’on fait et en tirer une grande satisfaction individuelle.

Cette quête peut emprunter différents chemins : sens du collectif, travail en équipe, récompense en termes de rémunération, reconnaissance, respect des valeurs éthiques de l’entreprise, utilité de son emploi, apprentissage et découverte permanents, contribution à un ensemble plus vaste et plus important, challenge quotidien, compréhension de son rôle dans l’organisation… Il y a mille et une façons de donner du sens à son travail.

Cette quête de sens peut être un guide en soi. 54 % des salariés affirment qu’elle est à l’origine de leur choix de métier (3). C’est certes plus aisé dans certaines professions que dans d’autres : les personnes qui ont la chance d’exercer un métier résultant d’une vocation parviennent plus aisément à donner du sens à leur travail.

Chacun cherche son sens

Pour autant, le sens donné au travail n’est que rarement en lien direct avec le métier exercé (seuls 12 % des salariés font ce lien (3)). Ce qui veut dire que le sens à trouver ne réside pas forcément dans le job en lui-même, mais dans tout ce qui l’entoure : relations entre collègues, ambiance au bureau, satisfaction quotidienne… Et activités extraprofessionnelles permettant un épanouissement personnel.

En effet, de nombreuses personnes se tournent vers le volontariat et l’humanitaire pour se sentir utiles, dans un questionnement qui va bien au-delà du travail. Participer à une cause importante (pour soi et/ou pour la communauté) permet, sinon de donner du sens à son travail, du moins de donner du sens à sa vie. N’est-ce pas le plus important ?

(1) Le Burn-out en chiffre – 2017 & 2018 – life-xtend.fr
(2) 36% des Français ont déjà fait burn-out – Le Figaro.fr
(3) Que met-on derrière la notion de « sens au travail » ? – Mode(s) d’Emploi

#bien-être au travail #bore-out #burn-out