Le Mag Distingo

Mag DistingoEpargne • Où placer son épargne ?

Où placer son épargne ?

Epargne
Conserver son argent sous le matelas n’est pas une bonne idée. C’est bien connu, l’argent qui dort ne rapporte rien et pire, il perd progressivement de sa valeur avec l’inflation. Des livrets bancaires aux produits boursiers, de l’immobilier à l’épargne-retraite, des PEA aux vignobles…, l’offre de placements est vaste. Passons au crible les différentes possibilités de placement !
Epargne

1 – Pourquoi épargner ?

Il existe trois grandes catégories de besoin d’épargne.

  • La précaution : il s’agit de constituer une réserve en cas de coup dur : accident, problème de santé, perte d’emploi…On estime qu’une épargne de précaution équivaut à 3 à 6 mois de salaire.
  • Le projet : l’idée est de mettre de l’argent de côté pour un achat impossible à réaliser avec son revenu courant (voyage, achat de voiture, logement, etc.). Pour l’achat d’une maison par exemple, le PEL est une très bonne option.
  • La transmission : vous pensez à vos enfants et vous épargnez pour constituer ou transmettre un capital. Dans ce cas, le critère rendement est important. La prise de risque avec un placement en action sur plus de 10 ans est une bonne stratégie.

Dans tous les cas, placer son argent sur un livret vaut mieux que de laisser ses liquidités dormir sur un compte courant qui lui, ne rapporte rien.

2 – Les livrets réglementé

Il existe un certain nombre de livrets d’épargne réglementés. Ces comptes Epargne ont l’avantage de proposer une fiscalité avantageuse. L’inconvénient est que le taux d’intérêt est généralement assez faible et qu’il existe un plafond qui limite le montant d’argent que l’on peut y déposer. Il existe une petite dizaine de comptes épargne différents :

  • Le livret A, support historique de la Caisse d’Épargne
    Au total, 55 millions de Français détiennent un Livret A, dont les fonds sont disponibles à tout moment. Autant d’épargnants qui peuvent se réjouir de l’augmentation du rendement du livret d’épargne le plus populaire dans l’Hexagone, avec un taux de 2% à date. Son plafond de versements est fixé à 22.950 euros. L’ensemble des gains est totalement exonéré d’impôts. Il est un outil indispensable pour votre épargne de précaution.
  • Le LEP, le livret qui rapporte le plus pour les bas revenus
    Le compte épargne qui rapporte le plus d’intérêts est le Livret d’Épargne Populaire (LEP). Son taux d’intérêt est de 4,6 % en 2022. Il est sans aucun risque en capital, les retraits sont possibles à tout moment et il est exonéré d’impôts. En revanche, il est réservé aux contribuables peu imposés. Le revenu fiscal de référence (avis d’imposition 2021 sur les revenus de 2020) à ne pas dépasser pour ouvrir un LEP en 2022 est de 20 296 euros pour la première part de quotient familial. A ouvrir d’urgence si vous êtes éligible !
  • Le PEL, l’autre compte épargne qui rapporte le plus
    Si vos revenus sont plus élevés que le maximum autorisé pour ouvrir un LEP, alors le compte épargne qui rapportera le plus sera le Plan Épargne Logement (PEL). Même si vous n’avez pas de projet immobilier, ce compte peut être intéressant. Le taux d’intérêt du PEL sera de 1% par an et vous devrez déposer au moins 225 euros lors de l’ouverture du compte. Vous pourrez retirer votre argent au bout de quatre ans. Avant vous subirez des pénalités. Le PEL a l’avantage de figer le taux auquel vous pourrez emprunter au bout de quatre ans, ce qui permet de se prémunir contre une hausse des taux d’emprunt.
  • Livret de développement durable et solidaire (LDDS) : taux à 2%
    Le taux du LDDS est égal à celui du Livret A. Le plafond du LDDS est fixé par la réglementation. Le plafond est de 12 000 euros pour le LDDS. La souscription d’un LDDS peut s’opérer dans un second temps, une fois le plafond du Livret A atteint.

3 – Les comptes dits « déréglementés »

Ils correspondent aux produits proposés par les banques. Ce sont les « super-livrets », des produits d’épargne dont le taux d’intérêt n’est pas réglementé par l’État. Le rendement de ces livrets bancaires varie donc d’un établissement bancaire à un autre. Disponibles en permanence, ils ne sont pas soumis à un plafond de dépôts et sont fiscalisés.

A) Les comptes à terme, à choisir avec discernement

Un compte à terme est un compte d’épargne, qui en échange du placement d’une somme bloquée pendant une durée déterminée (de quelques mois à quelques années), permet de bénéficier de taux d’intérêt attractifs. C’est un contrat que l’on signe avec une banque pour un placement d’une durée allant de 6 mois à 5 ans généralement. Le rendement dépend de la durée du placement et du taux proposé par la banque. Afin de trouver le « meilleur » compte à terme, vous devrez mettre en concurrence un maximum d’établissements bancaires, tant les conditions varient d’une banque à l’autre.

 

B) Les super livrets, plafonds illimités !

Les « super livrets » sont des produits d’épargne dont le taux d’intérêt n’est pas réglementé par l’État. Le rendement de ces livrets bancaires varie donc d’un établissement bancaire à un autre. Disponibles en permanence, Ils ne sont pas soumis à un plafond de dépôts et sont fiscalisés. Le taux est très souvent boosté sur les premiers mois, ce qui rend le super livret très intéressant si l’on a une grosse somme à placer sur une courte période. En revanche, si vos livrets A et LDD ont atteint leur plafond, il est intéressant de garder son super livret sur le long terme même lorsque le taux devient moins attractif.

Notre compte Distingo propose en ce moment une offre de bienvenue avec un taux promotionnel de 3 % pendant 3 mois. Avec toujours un plafond à 10 millions d’euros.

C) Il existe d’autres solutions d’épargne, plus ou moins connus

  • L’art : Diversifiez votre patrimoine en vous faisant plaisir ! Quel que soit votre budget, vous pouvez vous constituer un patrimoine artistique. Les acheteurs qui font de confortables bénéfices sont ceux qui se sont intéressés à un artiste, une famille d’objets avant qu’ils ne soient connus ou reviennent à la mode, avec le risque que cela n’arrive jamais !
  • Les cryptoactifs (bitcoin, NFT, livret crypto, etc.) : Créé en 2008, le bitcoin est le plus connu des cryptos actifs. Il repose sur la technologie de la « blockchain » et des réseaux informatiques décentralisés faisant office de tiers de confiance. Attention, le cours du bitcoin est très volatil, son cours peut monter à 60 000 dollars pour redescendre à 30 000 euros quelques mois plus tard. C’est un produit très spéculatif.
  • PEE : L’épargne salariale profite à 10 millions de salariés travaillant dans près de 290 000 entreprises. Ce dispositif permet d’épargner dans le cadre de sa société. Le PEE est une sorte de compte-titres dans lequel on peut souscrire des parts de fonds communs de placement d’entreprise (FCPE), qui permettent d’investir dans différentes catégories d’actifs, comme les titres en bourse, les obligations ou des actions de l’entreprise dans laquelle on travaille. Il peut être approvisionné par l’entreprise dans le cadre de la participation ou de l’intéressement. Les titulaires peuvent y faire des versements libres et l’employeur peut abonder (plafond à 2 291 euros en 2021). La rentabilité et les risques dépendent du type de placement et des supports choisis. La fiscalité est attrayante car il n’y a que les prélèvements sociaux à payer au bout de 5 ans.
  • PER : La loi Pacte a créé un nouveau produit baptisé PER (Plan Épargne Retraite) qui remplace tous les anciens produits retraite (Perp, Madelin, Article 83, etc.). La sécurité d’un PER dépend des supports d’investissement, il peut performer jusqu’à 1,7 % sur le fonds en euros et plus sur les unités de compte. Les fonds sont bloqués jusqu’à la retraite, sauf pour un achat de résidence principale avant.

Il existe encore d’autres placements possibles : le financement participatif, les FCPI (fonds communs de placements dans l’innovation), l’or et les lingots, les vignobles, les PEA (un Plan Épargne Actions), les SCPI, la fameuse pierre papier, les contrats d’assurance vie, etc. ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banque, de votre conseiller en gestion de patrimoine ou dans la presse.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au vendredi de 9h à 19h, et le samedi de 10h à 17h, hors jours fériés. Coût d'un appel local, numéro non surtaxé.