Le Mag Distingo

Mag DistingoEpargne • Quel livret rapporte le plus ?

Quel livret rapporte le plus ?

Epargne
Épargner régulièrement est une préoccupation courante chez nombre de Français. L’objectif peut être de mettre un peu d’argent de côté pour faire face à des périodes difficiles, de constituer un capital pour aider ses enfants à démarrer dans la vie active ou encore de préparer une rente complémentaire de retraite. Dans tous les cas, la question est souvent la même : quels supports choisir pour épargner en 2022 ? Quels sont ceux qui rapportent le plus ? Quels changements depuis les hausses des taux en ce début d’année ? Tour d’horizon des livrets d’épargne.
Epargne

1 – Le phénomène de l’inflation

Nous sommes aujourd’hui confrontés au phénomène de l’inflation, plus spectaculaire et durable que prévu : + 7 % aux États-Unis, + 5 % en zone euro ou encore + 2,80 % en France rien que pour le mois de décembre 2021 ! Résultat, même les placements qui offrent encore un peu de rendement sur le papier se retrouvent hors-jeu. Pour bien comprendre, il faut impérativement établir la distinction entre le taux nominal et le rendement réel, c’est-à-dire défalqué de l’inflation. Si le livret A et le livret de développement durable et solidaire (LDDS) rapportent 1 % par an à partir du 1er février (contre 0,50 % avant), leur rendement réel demeurera négatif de plus de 1 %.
Pourtant, la collecte sur les livrets d’épargne ne cesse de progresser. La raison ? Les livrets continuent d’offrir une garantie en capital dont les épargnants sont toujours particulièrement friands, avec une disponibilité immédiate de l’argent en cas de coup dur. Dans tous les cas, placer son argent sur un livret vaut mieux que de laisser ses liquidités dormir sur un compte courant qui lui, ne rapporte rien.
Il faut remonter au début des années 1980 où l’inflation dépassait les 10 % pour retrouver un rendement aussi négatif qu’aujourd’hui.

 

 

2 – Quel support choisir pour votre épargne ?

Comme nous venons de le voir, votre pouvoir d’achat est érodé par l’inflation. Placer son argent sur un livret ne vous protégera pas complétement mais constitue le bouclier le moins risqué pour faire face à la flambée de prix.
Vous avez un peu d’épargne à placer et vous vous demandez quel livret rapporte le plus ? Faisons le tour des différents taux de rémunération proposés par les différents comptes épargne.

 

 

Les comptes épargne réglementés

Il existe un certain nombre de livrets d’épargne réglementés. Ces comptes épargne ont l’avantage de proposer une fiscalité avantageuse. L’inconvénient de ces comptes épargne est que le taux d’intérêt est généralement assez faible et qu’il existe un plafond qui limite le montant d’argent que l’on peut y déposer. Il existe une petite dizaine de comptes épargne différents :

Le LEP, le livret qui rapporte le plus pour les bas revenus
Le compte épargne qui rapporte le plus d’intérêts est le Livret d’Épargne Populaire (LEP). Son taux d’intérêt vient de passer de 1% à 2,2% par an le 1er février 2022. Il est sans aucun risque en capital, les retraits sont possibles à tout moment et il est exonéré d’impôts. En revanche, il est réservé aux contribuables peu imposés. Le revenu fiscal de référence (avis d’imposition 2021 sur les revenus de 2020) à ne pas dépasser pour ouvrir un LEP en 2022 est de 20 296 euros pour la première part de quotient familial. A ouvrir d’urgence si vous êtes éligible !

Le PEL, l’autre compte épargne qui rapporte le plus
Si vos revenus sont plus élevés que le maximum autorisé pour ouvrir un LEP, alors le compte épargne qui rapportera le plus sera le Plan Épargne Logement (PEL).
Même si vous n’avez pas de projet immobilier, ce compte peut être intéressant. Le taux d’intérêt du PEL sera de 1% par an et vous devrez déposer au moins 225 euros lors de l’ouverture du compte. Vous pourrez retirer votre argent au bout de quatre ans. Avant vous subirez des pénalités. Le PEL a l’avantage de figer le taux auquel vous pourrez emprunter au bout de quatre ans, ce qui permet de se prémunir contre une hausse des taux d’emprunt.

Le livret A, support historique de la Caisse d’Épargne
Au total, 55 millions de Français détiennent un Livret A, dont les fonds sont disponibles à tout moment. Autant d’épargnants qui peuvent se réjouir de l’augmentation du rendement du livret d’épargne le plus populaire dans l’Hexagone, de 0,5% à 1% en février 2022. Un taux qui permet d’envisager un gain annuel de 55 euros pour un Livret A rempli à l’encours moyen de 5.500 euros et de 229,5 euros s’il atteint le plafond de versements, fixé à 22.950 euros, le tout étant totalement exonéré d’impôts. Il est un outil indispensable pour votre épargne de précaution.

Livret de développement durable et solidaire (LDDS) : taux à 1%
Pour les 24,3 millions de détenteurs d’un Livret de développement durable et solidaire (LDDS), à fin 2020, le constat est identique. Le taux du LDDS est en effet égal à celui du Livret A, soit de 1%. Le plafond du LDDS est fixé par la réglementation. Pour rappel, le plafond du livret A est de
22 950 euros et seulement de 12 000 euros pour le LDDS. Dès lors, si vous avez une somme d’argent importante à placer et que vous ne souhaitez prendre aucun risque, mieux vaut d’abord privilégier l’ouverture d’un Livret A. La souscription d’un LDDS peut s’opérer dans un second temps, une fois le plafond du Livret A atteint.

Compte épargne logement (CEL) : taux entre 0,53% à 0,62% net d’impôt
Comme pour la plupart des produits d’épargne réglementés, le rendement du Compte épargne logement (CEL) est indexé sur celui du Livret A. Il correspond exactement aux deux tiers de ce taux, arrondi au quart de point le plus proche, soit 0,75%. Mais attention, il s’agit d’une rémunération brute. Par défaut, c’est la flat tax de 30% (dont les 17,2% de prélèvements sociaux) qui s’applique sur ces revenus, pour un taux net de 0,53%. Une personne non imposable pourra en revanche opter pour l’imposition au barème nulle et ne subira que les prélèvements sociaux, pour un rendement net de 0,62%.

 

 

Les livrets d’épargne bancaires

Le livret d’épargne bancaire est un support dont la diffusion a été considérablement développée ces dernières années, notamment avec l’arrivée d’acteurs spécialisés sur ce marché. Il est un produit d’épargne classique, malheureusement pénalisé par les taux bas actuels. Le capital est garanti, les retraits possibles à tout moment et vous pouvez ouvrir autant de livrets que vous le souhaitez, contrairement au livret A.

Les taux affichés sont bruts, avant impôt. Chaque banque fixe le sien. Les intérêts sont souvent calculés par quinzaine et capitalisés en fin d’année. Le plafond, variable selon les établissements, peut atteindre plusieurs millions d’euros.
La performance de ces livrets, aussi appelés « super livrets », varie selon les banques. Ces livrets offrent très souvent une prime à l’entrée, sous la forme d’un taux boosté pendant une période donnée et sur un montant limité. Au-delà, la rémunération est beaucoup moins intéressante, ne dépassant que rarement 1% avant fiscalité. Dès leur versement, les intérêts sont amputés des prélèvements sociaux au taux en vigueur puis d’un prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu.
Les contribuables dont le revenu fiscal de référence ne dépasse par 25 000 euros ou 50 000 euros pour un couple profitent d’une dispense de prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu.

Si vous avez un projet court terme, comme un voyage, n’hésitez pas à profiter des taux promotionnels. Les super livrets peuvent être très rentables sur ces périodes « boostées ».
L’autre très grand avantage est le plafond souvent très élevé. Une fois votre livret A rempli, le super livret est une très bonne option.

Chez PSA Banque, le taux est actuellement de 0,7 % avec une offre de 3% et une prime de bienvenue de 40€ qui vient se placer bien au-dessus de la moyenne des offres des banques en ligne. Son plafond de 10 000 000 € dépasse largement celui des livrets réglementés. Il s’agit d’un placement sécurisé et votre épargne reste disponible à tout moment.

L’inflation complique l’équation de votre épargne. Et pourtant, les Français plébiscitent largement ces produits puisqu’ils y ont consacré plus de 20 milliards d’euros l’an dernier car ils continuent d’offrir une garantie en capital.
Pour ceux qui sont tentés par une prise de risque plus importante, il existe des produits innovants pour obtenir plus de rendements, comme les livrets de crypto monnaie, qui proposent des taux d’intérêts plus élevés (autour de 5%) mais le capital n’est évidemment pas sécurisé comme sur un livret bancaire classique.

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au vendredi de 9h à 19h, et le samedi de 10h à 17h, hors jours fériés. Coût d'un appel local, numéro non surtaxé.