X

COVID-19 | Distingo par PSA Banque reste mobilisé
Pendant les circonstances exceptionnelles que nous traversons, Distingo se mobilise pour vous offrir la meilleure qualité de services dans le respect des consignes sanitaires.
Vos opérations courantes : virement et consultation de solde restent disponibles depuis votre Espace client et votre Application mobile. En revanche, des délais plus longs sont à prévoir sur l'exécution des opérations qui nécessitent l'intervention de nos collaborateurs. Nous vous remercions de votre compréhension.

News

La finance verte va-t-elle sauver la planète ?

14/05/2020

On entend souvent parler de finance verte, sans forcément savoir de quoi il s’agit. Elle brasse pourtant des milliards d’euros ! Cette finance durable permet de soutenir la réduction des gaz à effet de serre. De quoi s’agit-il exactement ? Comment « investir vert » ? Pour quels enjeux ? On vous dit tout.

 

Les marchés financiers au service de l’environnement

La finance verte, ce sont les opérations financières qui favorisent la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Elle concerne deux types de projets : ceux qui ne portent pas atteinte à l’environnement et ceux qui facilitent le développement d’une économie durable.

Vous ne le savez peut-être pas, mais les besoins de financement de projets liés au changement climatique sont énormes. On l’a vu avec la forte progression des catastrophes naturelles, comme les récents ouragans qui ont frappé les Antilles, ou encore les violents incendies en Australie et en Californie. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le coût des sinistres a été multiplié par cinq depuis 2001 !

 

Plusieurs possibilités d’investissement

Vous souhaitez investir dans la finance durable ? Vous pouvez acheter des emprunts obligataires qui financent des projets écologiques ou à faible intensité carbone. On les appelle Green bonds, ou obligations vertes, et ce sont souvent des placements très rémunérateurs… Pour preuve : ce marché a atteint 258 milliards de dollars en 2019 ! La France a bien tiré son épingle du jeu, avec 15 milliards d’obligations vertes émises, en troisième position derrière les États-Unis et la Chine.

Autre possibilité d’investissement : investir en Bourse en sélectionnant des entreprises sur la base de critères environnementaux par le biais des fonds verts, qui sont des supports en actions.

 

Un véritable coup de pouce pour la planète

Investir dans des secteurs moins polluants et des projets écologiques est forcément efficace pour l’environnement. Mais comment être sûr de la qualité des projets ?

Sachez qu’il existe un label « financement participatif de la croissance verte », créé en 2017 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Son but est de garantir la transparence des projets (concertation du public, suivi du projet sur la durée…) et leur qualité environnementale. Un indicateur très précieux lorsqu’on a envie de se lancer dans ce type d’investissement responsable.

L’un des défis pour que la finance verte reste un atout sur le long terme sera d’orienter les investissements vers les secteurs qui en ont le plus besoin. Il faudra notamment réévaluer en permanence le risque climatique alors que les événements météorologiques extrêmes augmentent. Si le chemin à parcourir reste encore long, une finance plus responsable peut aussi contribuer à sauver la planète.

 

Vous souhaitez mettre votre pierre à l’édifice ? Sachez que plusieurs établissements bancaires proposent des « livrets de partage », ou « livrets d’épargne solidaires » : ils permettent de donner tout, ou partie, des intérêts générés à des associations partenaires de la banque, notamment des associations de défense de l’environnement.

#développement durable #environnement #finance #investissement #verte