Le Mag Distingo

Mag Distingo • News • Les banques en ligne sont-elles l’avenir du marché ?

Les banques en ligne sont-elles l’avenir du marché ?

News
Depuis quelques années, le paysage bancaire ne cesse d’évoluer. Les banques en ligne séduisent de plus en plus grâce à leur service client et à leurs tarifs attractifs (cartes bancaires, offres spéciales, comptes bancaires, ...). Gratuité, souplesse et instantanéité pour une expérience client unique, les banques en ligne sont en effet dotés d’atouts pour concurrencer les banques traditionnelles durablement. Celles-ci qui, en pleine digitalisation, fusionnent ou ferment leurs agences physiques. Mais les banques en ligne ont-elles vraiment la stature pour cet avènement, ou d’autres facteurs sont-ils à prendre en considération avant de changer de banque pour le 100% digital ?
News

1 – Banques en ligne, état du marché

Même si leur démarrage a connu quelques remous dans les années 1990, les banques en ligne ont gagné en crédibilité. Elles font désormais valoir des points forts les rendant indispensables : cartes bancaires et comptes bancaires gratuits sous conditions, service client aux horaires étendus, …

Le marché est porteur, plus de 20 % des Français ont un compte sur Internet : 7 % auprès d’une banque mobile et 18 % auprès d’une banque en ligne[1], le reste allant aux banques traditionnelles. Ces chiffres sont en constante augmentation, confirmant la tendance vers le « online au quotidien ».

Un point d’éclaircissement toutefois. Une banque mobile, ou néo banque, propose des services bancaires pilotables depuis son application mobile. A la différence des banques en ligne, c’est un simple établissement de paiement soumis à des contrôles stricts. Sa gamme de produits et services demeure également relativement limitée.

Deux critères distinguent les banques en ligne des banques traditionnelles :

  • La gratuité : les banques en ligne sans frais imposent des conditions de revenus, d’épargne ou encore d’utilisation de carte bancaire. A l’inverse, auprès de celles payantes, aucun revenu minimum n’est exigé.
  • Les services: assurant une expérience client 100% digitale, nombre de banques en ligne mettent à disposition une offre bancaire très exhaustive avec RIB, chéquier, carte bancaire à débit immédiat ou différé, livret d’épargne… À l’opposé, d’autres n’offrent qu’une offre bancaire incomplète, sans chéquier ou carte bancaire. Ce sont pour la plupart des banques mobiles.

 

 

2 – Offres bancaires, premières tendances

Les frais bancaires devraient baisser en 2020 de 0,3 % auprès des banques traditionnelles, contre 12 % chez les banques en ligne. Ces dernières prévoient, de plus, une multiplication d’offres gratuites sans condition de revenus. En plus de miser sur la gratuité, ces établissements cherchent à être les plus accessibles possible, et à offrir une expérience client sur-mesure, pour toucher un public large.

Dans ce sens, la concurrence entre banques en ligne est rude. Toutes font valoir des produits et services innovants, une grande souplesse d’utilisation, une vaste gamme de services aux tarifs compétitifs, et des primes de bienvenue ou de parrainage élevées.

Dans le même temps, les agences bancaires des banques traditionnelles sont de moins en moins fréquentées, puisque les clients ont la possibilité de gérer leurs comptes en parfaite autonomie depuis leur application mobile. Cette désertification pousse les agences bancaires à fermer, ou à se réinventer ; par exemple en se focalisant sur les opérations complexes, ou sur le conseil bancaire.

 

 

3 – La suprématie des banques en ligne, une affirmation à nuancer

Il faut tout de même rappeler, que la plupart des banques en ligne appartiennent… aux banques traditionnelles ! Car aucune banque en ligne n’est totalement indépendante. A l’instar de Boursorama Banque qui revient à la Société Générale, BforBank au Crédit Agricole, Fortuneo au Crédit Mutuel Arkéa, Hello Bank à BNP Paribas, ou encore Monabanq au Crédit Mutuel CIC.

Par ailleurs, la hausse de la multi-bancarisation – à savoir posséder plusieurs comptes dans des banques différentes – montre que banques en ligne et banques traditionnelles ne s’opposent pas. Au contraire, elles peuvent se compléter, ce qui donne matière à réflexion avant de changer de banque.

La banque en ligne donne lieu à la gratuité de la carte bancaire et/ou du compte bancaire, à un taux de découvert faible, à des retraits possibles en distributeur sans frais, à un conseiller à portée de pouce … Elle procure aussi simplicité et autonomie grâce à ses applications et services performants. Quant à la banque traditionnelle, elle permet de s’appuyer sur un réseau d’agences bancaires, de profiter d’un conseiller dédié, ou encore d’avoir la possibilité de déposer un chèque, du liquide ou de récupérer un chéquier sans avoir recours à la voie postale.

 

 

Ni blanc, ni noir, le futur du paysage bancaire est en demi-teinte. Ce qui est certain, c’est la révolution technologique (chatbot, smartbanking, intelligence artificielle…) qui avance à marche forcée dans le secteur bancaire. Pour faire face à ces nouveaux usages et aux besoins des consommateurs, les banques en ligne comme traditionnelles doivent suivre la cadence.

 

 

CHIFFRE-CLE

2,5 millions de clients pour Boursorama Banque (octobre 2020), c’est le nouveau cap franchi par la banque en ligne de la Société Générale.

 

[1] Etude menée par Columbus Consulting sur les ouvertures de compte en 2019 par les Français : https://colombus-consulting.com/nos-publications/

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Nos conseillers sont à votre disposition

0970 81 82 83

Du lundi au samedi de 9h à 19h hors jours fériés. Coût d'un appel local.